03/05/2012

Données techniques de gestion de la production

Publié par Said Kaoui
Réactions : 

Données techniques de gestion de la production
 
   



Les données techniques de production constituent l’ensemble des informations qui décrivent la structure du système de production. Notamment, celles nécessaires pour le calcul des besoins nets, la planification des approvisionnements, l'ordonnancement de la production et la fabrication proprement dite. On distingue parmi celles-ci :
  • Les objets gérés : articles ;
  • Les relations entre les objets : nomenclatures ;
  • Les moyens de production : postes de charge ;
  • Les processus de production : gammes opératoires ;
 
A celles-ci, on associe directement :
  • Les données commerciales : Prévisions des ventes, Commandes clients fermes
  • L’état physique des matières : Stocks disponibles, en-cours ;
  • Les outils de pilotages du système : Ordres de commande et de fabrication.
 
Les données de bases nécessaires à la création des ordres destinés ou pilotage de la production sont nommées « objets techniques ». Les principaux objets techniques utilisés dans le système d’information de la production sont :
  • Les fiches articles,
  • Les fiches fournisseurs
  • Les fiches clients,
  • Les fiches équipement,
  • Les fiches de poste techniques
 
A- Les articles

Un article est une matière, un consommable, une pièce, un produit acheté ou un élément quelconque entrant dans la composition d'un produit de l'entreprise. Il est au moins défini par une référence de classe, un code et une désignation. Chaque article est matérialisé par une fiche informatique dans laquelle sont introduits de données générales (désignation, unité, matière…), des données de structure (code, classe, lien de nomenclature…), des données de planification (stock mini, maxi, délais, stock de sécuritéstratégie de calcul des lots de commande …), des données de transport (conditionnement, emballage, poids, volume…), des données de stockage (magasin, emplacement…), des données comptables…
 
  
A1- La codification des articles 
 
Lorsque la base de données article comporte une quantité élevée de références, l’utilisation d’un système de codification est essentielle. Il n’est en effet pas aisé de gérer tous ces articles en utilisant à chaque fois leur désignation. Par ailleurs, pour des articles hétérogènes, l’utilisation de la référence du fabricant n’est pas une solution appropriée. Chaque entreprise doit mettre en place son propre système de codification.
 
Les principaux systèmes de codification utilisés sont les suivant :
 
  • Le système séquentiel : code numérique ou alphanumérique, sans signification particulière, affecté aux articles de façon chronologique ou aléatoire.
  • Le système analytique : code numérique ou alphanumérique, ordonnée et significatif, chaque partie du code décrit les caractéristiques de l’article (dimensions, sous-ensemble, article ou équipement parent…)
  • Le système de codification mixte : code numérique ou alphanumérique ayant une partie significative et une autre séquentielle.
 
Le code affecté à un article est unique (deux articles ne doivent en aucun cas porter le même code). Cette règle a une signification différente d’une entreprise à l’autre. Deux composés substituables dans la nomenclature, mais de fabricant différent peuvent bien porter un code identique. 
 
Ex : Chez un fabricant de moteur électriques, deux roulement de dimensions identiques mais de fabricant différent porteront le même code article. Car lors du montage, seul la dimension du roulement est pertinente et non pas son fabricant. Pour l’entreprise commerciale, jamais ces deux roulements ne porteront le même code.
 
Tous les codes doivent avoir le même nombre de caractères. Il faut par ailleurs s’assurer que l’augmentation du nombre de références dans le futur ne devienne un handicap pour le système de codification choisi. 
  
A2- La classification des articles 
 
La classification est une forme de regroupement des articles d’une base de données. Elle permet de ressortir des listes d’articles ayant des caractéristiques communes. A la différence d’une nomenclature, la classification ne fournit pas les quantités du composant dans l’article composé. Elle se limite à fournir pour chaque sous-ensemble, la liste des composants. Cette liste dans la pratique peut être complétée par certaines données en fonction des utilisateurs (quantités en stocks, en commande, emplacement magasin, commande en cours, quantités consommée, quantité prévision …). Les classes d’articles sont des données essentielles pour la gestion des stocksElles facilitent la recherche et la gestion en masse des fiches articles.
 
Pour toute information complémentaire sur les classes d’articles et les systèmes de classification, nous vous recommandons de consulter la fiche suivante : La gestion des fiches articles (pdf)
 
 
B- Les nomenclatures
 
La nomenclature une liste détaillée des composants d’un article manufacturé. Elle est le plus représentée par une structure arborescente qui décompose le produit en sous ensembles et composants de base : 
 
  • Les composés sont les ensembles ou sous-ensembles de l’article manufacturé,
  • Les composants sont les matières premières, les pièces, les consommables ou tout autre article entrant dans les composés,
  • Les composés et les composants (ensembles et sous-ensembles de nomenclature) sont tous des articles. Ils possèdent donc chacun une fiche dans la base de données articles ;
  • La liaison entre l’article composé et ses composants s’appelle lien de nomenclature.
 
Comme sur la table suivante qui représente une structure arborescente simplifiée d’un véhicule routier, la nomenclature indique pour chaque article :
 
  • Son code ;
  • Son libellé ;
  • Le(s) niveau(x) d’intervention dans la structure arborescente ;
  • Les quantités de chaque composant dans chaque sous-ensemble.
 
NiveauCodeLibelléQuantité
02201Voiture1
.13041Coque1
..24121Corps principal1
..24131Portière4
.13061Châssis1
..24221Pont principal1
..24231Essieu2
..24241Roue4

 
 
La nomenclature est une donnée de base essentielle dans tout système MRP. Notamment pour le calcul des besoins etl’exécution des inventaires. La nomenclature facilite aussi la création des ordres de fabrication, la gestion des stocks de composants (approvisionnement interne/externe, stockage/livraison juste à temps). Pour toute information complémentaire sur les nomenclatures, nous vous recommandons la lecture de la fiche suivante : Nomenclature et classification des articles (pdf)
 
 
C- Les gammes d’opérations
 
Une gamme d’opération est une représentation, sur un tableau, de la séquence d’opérations nécessaires à la fabrication d’une pièce (produit fini ou semi-fini). Deux termes sont communément utilisés en rapport avec les gammes en gestion de la production : Les gammes de fabrication et les diagrammes d’assemblage.
 
Le diagramme d’assemblage indique l’ensemble des composants nécessaires à la réalisation d’un produit composé ainsi que l’ordre dans lequel ses derniers sont assemblés. Il ne se limite qu’à deux activités : Opération et Contrôle.
 
En plus des activités « Opération et Contrôle », une gamme de fabrication donne des instructions complète sur le procédé de fabrication du produit. Notamment : la nature du travail à effectuer (fabrication), la liste des composants, les instructions de montage, la séquence des opérations, les durées des opérations, les consignes de contrôle, les outils nécessaires par opération, la qualification des personnes qui exécuteront chaque opération. La gamme de fabrication intègre aussi les activités non productrices telles que le transport, le stockage et les attentes.
  

Toutes les activités du diagramme d’assemblage ou de la gamme de fabrication sont représentées par des symboles (pictogrammes) simples et normalisés :
    
  • (O) Opération (usinage, assemblage…)
  • (->) Flux/mouvement (marche, transport manutention…)
  • ([]) Contrôle
  • (D) Attente (séchage, maturation, refroidissement…)
  • (V) Stockage
 
Chacune des opérations inscrites dans une gamme comporte un numéro d’ordre (01, 02, ...), une désignation, un poste de charge, des temps (réglage, fabrication, transfert, ...).
 
  
Les gammes d’opérations sont données de base essentielle dans tout système de planification de la production. Elles facilitent la gestion des charges et des capacités de production (planification des besoins en composants, planification des besoins en capacité)
 
 
D- Les postes de charge
 
Le poste de charge peut-être une machine, un groupe de machines, un ou plusieurs opérateurs, ou quelques fois une association des deux. Il ne faut pas confondre le poste de charges avec un poste de travail qui est une unité physique composant un centre de charge.
 
Les postes de charge sont des données essentielles pour la planification des besoins en capacité. La gestion des postes de charge permet de réaliser l'adéquation entre ce que l'on peut faire (Capacité) et ce que l'on doit faire (Charge). Sur ce plan, le rôle de l'ordonnancement se résume au :
 
  • Calcul de la charge sur chaque poste de charge et du délai d'obtention des articles ;
  • Lissage des charges par rapport aux capacités en anticipant ou en retardant le lancement de la fabrication (voir : les règles de jalonnement ; les règles de priorité).
 
Pour une meilleur compréhension des termes « charge » et capacité », nous vous recommandons de parcourir le glossaire de gestion de la production.
 
 
E- Les prévisions des ventes
 
Les prévisions sont des estimations de la demande des produits destinés à la vente pour des périodes à venir. Elles permettent à l’entreprise d’orienter plus judicieusement l’ensemble de ses activités futures. Notamment :
  • La planification appropriée du niveau de personnel employé (recrutements, sous-traitance, horaires de travail, heures supplémentaires, expertise…) ;
  • La planification de la production (quantités de produits à fabriquer par période, variations saisonnières, gestion anticipé des capacités et des charges, externalisation de certaines activités…) ;
  • La planification des approvisionnements des matières premières (politique d’approvisionnement, dates et quantités des livraisons…).
 
Les prévisions des ventes sont des données essentielles pour l’élaboration du plan industriel et commercial. Pour toute information complémentaire sur les prévisions, nous vous recommandons la lecture de l’article suivant : Les méthodes de prévision  
 
 
F- Les stocks disponibles 
 
Les stocks sont constitués par les matières premières, matières consommables, composants achetés ou fabriqués,  sous-ensembles achetés ou fabriqués, articles sous-traités, produits finis,  articles de rechange, articles défectueux à retoucher, articles obsolètes, emballages, etc. placés dans un magasin pour une consommation future.
 
Les quantités de stocks disponibles sont des données essentielles pour l’élaboration du programme directeur de production. Selon les étapes de transformation des produits, on distingue :
  • Les stocks de matières premières ;
  • Les stocks des encours-de fabrication ;
  • Les stocks de produits finis
 
Pour toute information complémentaire sur les stocks et la gestion des stocks, nous vous recommandons la lecture des articles suivants : 
Catégories, types, rôle et fonctions des stocks
La gestion des stocks
 
 
G- Les commandes fermes 
 
Les commandes fermes regroupent les commandes confirmées par le client (vente), les ordres de fabrication (OF), les commandes d'achat (approvisionnement) et ordres de sous-traitance (OST) déjà lancés. 
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Copyright © 2011 advertising and marketing tools | Design by Kenga Ads-template